Votre corps en dit long sur vos pensées

S’il existe un langage difficile à contrôler c’est bien celui du corps ! Notre expression corporelle en dit bien plus sur nous, sur nos pensées et notre état d’esprit que notre langue, avec en plus cette réalité implacable : le corps ne ment pas, il est le plus souvent dans un posture authentique.

Même si pour un instant plus ou moins long nous décidons de rompre ou de suspendre notre communication verbale, notre corps lui ne peut pas ne pas communiquer !

Notre corps est directement lié aux émotions, et les émotions existent pour nous inviter à passer à l’action, c’est donc le corps qui sert, tout comme le langage verbal, à livrer nos émotions… à la différence que le corps lui ne sait pas réellement cacher l’émotion authentique ressentie et non exprimée à un niveau verbal. Pensez par exemple que vous êtes en colère contre quelqu’un, mais que nous n’avez pas envie de lui crier votre colère, et bien même si vos mots ne sortent pas de votre bouche, ils sortiront de votre corps : votre regard, vos bras, vos épaules, votre posture générale  et votre gestuelle exprimeront cette colère… que votre interlocuteur se sera pas toujours capable de repérer.

Sans rentrer dans le détail et afin d’éviter une lecture toute faite du langage corporel en général, il est à noter que le corps nous fournit de précieux indices quant à l’état d’esprit de notre interlocuteur, il faut donc apprendre à lire son expression corporelle, sans bien entendu l’analyser,  il va sans dire qu’une analyse poussée requiert une compétence acquise par le biais d’une formation. Mais nul besoin de formation, une capacité à observer son interlocuteur suffit pour noter un déséquilibre entre ce qu’il dit et ce qu’il montre, cela nous mettra la puce à l’oreille, et nous incitera à éventuellement creuser pour permettre à la personne de s’exprimer en toute authenticité (par exemple rappelez-vous que nombre d’entre nous ne savent pas dire non, par politesse le plus souvent) ce contraste entre verbal et corporel  nous permettra de rétablir la communication, offrir à l’autre un espace rassurant pour pouvoir s’exprimer favorisera les échanges.

Existe-t-il des différences entre hommes et femmes dans la communication non-verbale ?

Et bien la réponse est oui… mais aucune raison physiologique à cela ! la différence est simplement due au fait que la psyché masculine a tendance à exclure certaines attitudes mentales et donc par conséquent, certaines attitudes physiques aussi. Nous nous inspirons de nos figures d’autorité durant notre enfance (parents, grand-parents, frères, soeurs, professeurs etc…) et nous finissons tous par répéter certains de leurs comportements.

Quelques absurdités persistent

J’ai souvent entendu dire que les bras croisés était un signe de fermeture, moi même j’ai longtemps été « victime » de cette croyance, obligée de faire attention en permanence lors de moments importants pour moi de ne pas croiser les bras, alors que c’est en fait pour moi un geste d’ancrage dans la relation et le moment présent ! oui cela peut effectivement être un signe de fermeture, mais il faut pour cela l’associer au contexte, à la personne, à soi-même pour éventuellement déceler un signe de fermeture. Oui on peut se gratter le nez sans pour autant être accusé(e) de mensonge !! encore une fois : le contexte, le ton, la posture, la gestuelle, la situation etc… sont à prendre en compte avant d’annoncer un diagnostique tout droit sorti d’une série américaine !


Fashion Week

Une fois n’est pas coutume… un petite parenthèse « filles » quoique, pas si sûr.

En ce moment se déroule la Fashion Week, c’est beau, c’est glam, c’est à Paris, on ferme la parenthèse.

Que vous soyez une femme ou un homme, la règle est la même pour tous : votre style, votre look, votre image, ce sont ces éléments réunis qui donneront de vous la première impression face à votre interlocuteur, ensuite vous pourrez ouvrir la bouche et parler, mais avant cela, dites-vous bien que votre interlocuteur s’est déjà fait une idée (les études démontrent qu’elle se fait à 70 %) de QUI vous êtes, autant dire que si vous faites mauvaise impression, il va falloir mettre les bouchées doubles pour redorer votre image !

Donc la prochaine fois, pensez-y, en fonction de la personne (ou des personnes) que vous allez rencontrer, du cadre, du lieu et surtout de l’enjeu de cette rencontre (aïe aïe aïe s’il s’agit d’un rendez-vous professionnel !!) adaptez votre « look » en fonction de ces critères, parole d’expert 🙂 et faites bonne (première) impression, ensuite à vous de jouer.