Le premier ne sera pas le dernier #CoachingDojo

TicTac

Et bien c’est fait, samedi dernier nous avons donné vie au premier Coaching Dojo bordelais ! Voilà un moment que cela me démangeait de remettre le couvert, le remettre vraiment cette fois.

19 participants sur les 20 inscrits, un désistement (seulement) la veille, alors quelle joie de voir arriver tout ce beau monde samedi matin, le sourire aux lèvres et avec la même envie de vivre  pleinement cette journée !

Nous démarrons la journée en faisant connaissance les uns avec les autres, nous avons imaginé simplement utiliser un ice-breaker qui favorise le parler de soi sans trop parler de soi (portrait-chinois) et la mise en place d’un socle solide pour garantir une journée sous le signe du partage, de la connaissance et de la bienveillance. Maintenant je peux le dire, la mayonnaise a pris immédiatement.

Nous voulions uniquement des acteurs non des spectateurs et nous avons été entendus ! Chacun a pu tenir le rôle de « Coach », « Coaché(e) et « Observateur » puisque tel était là le but de cette journée : découvrir, pratiquer et vivre le coaching. Tout cela dans un cadre sécurisé et bienveillant. Nous assurions cette dernière partie, personnes (coachs) ressources, garants du cadre et à l’écoute du début à la fin.

Nous, c’est Christophe Deniaud, et j’en profite pour le remercier chaleureusement de la manière dont il a contribué à rendre cette journée possible, Fabrice Aimetti et moi même.

Nous pensons bien entendu déjà à la prochaine édition, nous avons tous fait part unanimement de notre envie de recommencer alors… on ne va pas se gêner, surtout que j’ai déjà plein d’idées.

La clôture de ce coaching dojo a été à la hauteur de la journée : formidable, d’autant plus que nous sommes tous repartis avec 18 signes de reconnaissance chacun, c’est pour vous dire…

Merci à toutes et à tous et… @bientôt

 

Isabel

p.s : a  au fait, voilà très (trop) longtemps que je ne m’exprimais pas sur mon blog, ça va changer ! Bisous et à très vite.

Focus sur le métier de Coach

Il y a quelques semaines j’ai eu l’occasion d’assister à une conférence à Bordeaux intitulée « À quoi reconnait-on un coach professionnel ? » un titre au combien révélateur. Dans l’assistance, quelques coachs et beaucoup de personnes intéressées par la profession.

De plus en plus de coachs apparaissent régulièrement, des coachs qui peinent à se faire connaître et des clients souvent perdus quant au choix du coach, alors pourquoi ? Selon l’enquête réalisée par PWC à la demande de l’International Coaching Federation, concernant le métier de coach et dont les résultats ont été publiés en février 2012, les obstacles repérés par les coachs professionnels en exercice sont liés pour 30% d’entre eux à la confusion des marchés, et pour 43% d’entre eux aux coachs auto-proclamés. Difficile de parvenir à une reconnaissance, aussi bien par ses pairs que par des clients devant une probable confusion. Mais s’il existe des « dommages » pour les coachs professionnels en termes de reconnaissance de la profession, de réputation ou encore de légitimité, le risque concerne les clients directement, car le client lui ne saura pas faire la différence entre un coach certifié et un non-certifié, et les conséquences pourront être dans le meilleur des cas une simple perte de temps.

Dans le fond, tout le monde peut devenir coach, cette profession n’étant pas règlementée et de surcroit étant à la mode, forcément attire nombre de personnes. Pour éviter les dérives, il existe des fédérations et association de coachs, qui réunissent des coachs certifiés. on notera donc que ces derniers afficheront sur leur CV, sur leur blog ou encore sur leur profil de réseaux sociaux professionnels leur appartenance à ces dernières, puisque pour pouvoir intégrer une association de coachs professionnels, quelle qu’elle soit, la condition première est de pouvoir justifier d’une formation comptabilisant un minimum d’heures.

Alors à quoi le reconnait-on le coach professionnel ?? il doit avoir à son actif une formation de plusieurs centaines d’heures, une expérience professionnelle confirmée, avoir fait un travail de développement personnel et enfin avoir recours à la supervision, aucun coach digne de ce nom ne peut se soustraire à la supervision qui est d’une nécessité absolue.

Pour y voir plus clair, voici les définitions du coaching professionnel et personnel d’ICF France  qui sont similaires aux autres organisations.

Le coaching professionnel se définit comme une relation suivie dans une période définie qui permet au client d’obtenir des résultats concrets et mesurables dans sa vie professionnelle et personnelle. A travers le processus de coaching, le client approfondit ses connaissances et améliore ses performances.

Le coaching peut se pratiquer en séances de face-à-face, au téléphone ou en séances collectives, voire dans un lieu spécifique (Coaching sportif). Ces séances peuvent être assorties d’échanges écrits par courrier ou par e-mail.

Le coaching peut être utilisé parallèlement à un travail de psychothérapie mais il ne saurait s’y substituer.

 

Les objectifs du coaching individuel et collectif

Donner à son entreprise une orientation pertinente, choisir ses alliés et définir les structures ad hoc.

Mettre en place une délégation réussie qui permette de se concentrer sur les missions fondamentales.
Animer son équipe avec le maximum d’efficacité et d’enthousiasme.
Concilier ses obligations professionnelles et personnelles.
Exercer ses responsabilités avec plus d’efficacité.
Faire face à des évolutions plus ou moins importantes de son environnement.
Rétablir une situation managériale difficile.
Réorienter sa carrière.
Identifier ses enjeux et être performant plus rapidement dans sa prise en main d’un nouveau poste.

 

Les 11 compétences du Coach

Etablir les fondations

1. Respecter les directives éthiques et les normes professionnelles.

2. Etablir le contrat de coaching : comprendre ce qui est exigé et se mettre d’accord avec le nouveau client sur les procédures et la relation de coaching.

 

Co-créer la relation avec le client

3. Construire un climat fondé sur la confiance et le respect.
4. Créer une relation spontanée avec le client par une communication ouverte, souple et rassurante.

 

Communiquer avec efficacité

5. Ecouter avec attention les dits comme les non-dits et favoriser l’expression personnelle du client.
6. Poser des questions pertinentes qui permettent de révéler les informations nécessaires.
7. Pratiquer une communication directe et indirecte.

 

« Apprendre à apprendre  » à réussir

8. Être capable d’intégrer et d’évaluer avec précision les sources multiples d’informations et présenter des suggestions qui aident le client à atteindre les objectifs fixés.
9. Co-créer des opportunités d’apprentissage continu, pendant les séances de coaching et les situations quotidiennes, afin d’entreprendre de nouvelles actions qui génèreront le plus efficacement possible les résultats souhaités.
10. Planifier et établir des objectifs.
11. Être capable de centrer son attention sur ce qui est important pour le client et le laisser assumer la responsabilité de ses actions.


Réunion ICF France Aquitaine

Le samedi 3 décembre 2011 s’est tenue la réunion organisée par ICF France Aquitaine. 

L’ICF France (International Coach Federation France) est une association regroupant des coachs professionnels qui adhèrent à son code déontologique. ICF France s’appuie sur la diversité des régions, pour cette raison, il existe des antennes régionales menant des actions et réflexions de façon autonome, en cohérence avec la vision et la stratégie d’ICF France.

Etant membre de cette fédération de coachs, j’ai bien entendu participé à cette réunion, une journée passée en compagnie de coachs de la région aquitaine, région dont je fais partie. Ces réunions permettent à chaque coach de partager autour de la vision du coaching, en particulier en France.

Un élan particulièrement dynamique anime ces réunions, nourrissant les prochaines actions qui seront mises en oeuvres au sein de notre belle région !

Au fur et à mesures des évènements, je tiendrai ici un calendrier annonçant leurs dates.

Pour toute information, que vous soyez coach, futur coach ou professionnel de l’entreprise :

ICF France

Sortez de la Caverne !

La Caverne de Platon…*

Dans une demeure souterraine, en forme de caverne, des hommes sont enchaînés. Ne nous ressemblent-ils pas ? Ils n’ont jamais vu directement la lumière du jour, dont ils ne connaissent que le faible rayonnement qui parvient à pénétrer jusqu’à eux. Des choses et d’eux-mêmes, ils ne connaissent que les ombres projetées sur les murs de leur caverne par un feu allumé derrière eux. Des sons, ils ne connaissent que les échos.

Que l’un d’entre eux soit libéré de force de ses chaînes et soit accompagné vers la sortie, il sera d’abord cruellement ébloui par une lumière qu’il n’a pas l’habitude de supporter. Il souffrira de tous les changements. Il résistera et ne parviendra pas à percevoir ce que l’on veut lui montrer. Alors, Ne voudra-t-il pas revenir à sa situation antérieure ? S’il persiste, il s’accoutumera. Il pourra voir le monde dans sa réalité. Prenant conscience de sa condition antérieure, ce n’est qu’en se faisant violence qu’il retournera auprès de ses semblables. Mais ceux-ci, incapables d’imaginer ce qui lui est arrivé, le recevront très mal et refuseront de le croire : ne le tueront-ils pas ?

La caverne symbolise le monde sensible où les hommes vivent et pensent accéder à la vérité par leurs sens. Mais cette vie ne serait qu’illusion. Le philosophe vient en témoigner par une interrogation permanente, ce qui lui permet d’accéder à l’acquisition des connaissances associées au monde des idées comme le prisonnier de la caverne accède à la réalité qui nous est habituelle. Mais lorsqu’il s’évertue à partager son expérience à ses contemporains, il se heurte à leur incompréhension conjuguée à l’hostilité des personnes bousculées dans le confort (illusoire) de leurs habitudes.

* Source Wikipedia

L’inconnu n’est pas forcément négatif ou hostile, dangereux ou inaccessible, si l’on se donne les moyens… de sortir de la caverne. Le monde est différent, la réalité aussi…  prêt à sortir de Votre Caverne ?

Credit Photo Treyvoni