Les Méconnaissances en Analyse Transactionnelle

paeQu’est ce qu’une Méconnaissance ?

«Une méconnaissance est l’omission inconsciente d’une information utile à la résolution d’un problème», ce mécanisme nous conduit à ne pas voir la réalité telle qu’elle est et se présente, la personne qui fait une méconnaissance va omettre quelques aspects de soi, des autres ou de la situation. La méconnaissance apparaît dans des phrases qui sont des exagérations ou des minimisations de la réalité.


Exemples «Quoi ?? il faut rendre le rapport pour lundi  ?? mais le délai est trop court, je n’aurais jamais le temps !» évidemment en s’y prenant 2 jours avant…
Une femme à son mari (ou le contraire !) «Comment ça on ne partira pas en vacances cet été ?!! mais nous en avons besoin !» oui d’accord, mais à 2000 euros de découvert, on se serre la ceinture !!

Pourquoi fait-on des Méconnaissances ?

La méconnaissance est utilisée par les personnes pour maintenir leur point de vue sur elles-mêmes, les autres et le monde, dans le but d’entretenir ses jeux et de promouvoir son scénario (son schéma, son plan de vie, son fonctionnement). C’est la manière dont les gens se défendent eux-même contre les stimulis qui sont incompatibles avec leurs cadres de référence, en les re-définissant elles les intègrent dans leur cadre.
«Ah bon tu veux consulter ? Je te le déconseille, tu vas perdre ton temps et ton argent !» cette personne n’est certainement pas tombé sur le bon psy la première fois ou considère que les psy c’est uniquement pour les fous, et comme elle n’est pas folle…

Il ne faut pas confondre manque de connaissance ou d’informations sur la réalité et méconnaissance, la méconnaissance elle, est argumentée. Pour cadrer avec les croyances, la personne va construire sa réalité personnelle de façon à valider ses croyances. Dans chaque méconnaissance il y a une distorsion, c’est à dire que la personne va gommer, exagérer ou minimiser la réalité.


Exemple : Q : «Tu as des enfants ?» R :«Non non, je ne veux pas d’enfants… ma mère en a eu 5, et toute sa vie elle a été dépressive, donc non merci, j’ai envie de profiter de la vie moi»
«Une méconnaissance est toujours en lien avec un problème qu’une personne ne veut pas régler, c’est un mécanisme inconscient».

Classement des Méconnaissances

Les méconnaissances se classent d’après trois critères différents :

la zone : soi, les autres, la situation
le type : stimuli, problèmes, options (stimuli = facteur interne ou externe capable de déclencher une réaction donnée, capté avec un de nos 5 sens)
le mode : existence, signification, possibilité de changement, capacités personnelles à changer et/ou résoudre

Comme il s’agit d’un mécanisme inconscient et interne, une méconnaissance n’est pas «observable», il faut donc utiliser d’autres concepts pour aider à poser des hypothèses

Alors plutôt que de s’avouer perdant face à une situation qui nous échappe, ou de répondre de manière défavorable aux sollicitations de notre environnement, pourquoi ne pas chercher s’il n’y a pas une information qui nous échappe et qui pourrait régler le problème… ?