Nouvelle Direction

stop

Après 4 années de présence et d’engagement au sein du Conseil d’Administration du Syndicat des Sophrologues Professionnels, la réalisation de leur site Internet, la réalisation de l’annuaire du syndicat, et les diverses missions dans lesquelles je m’étais investie, notamment au sein de la commission Communication, il est temps pour moi, faute de temps, de laisser la place à de nouvelles énergies, et aux sophrologues désireux de s’investir et mettre au profit du syndicat leur dynamique ! L’assemblée générale du syndicat aura lieu le samedi 30 janvier 2010, avec au menu de nouvelles élections et un nouveau président.

Credit Photo emilbacik

Illusion…

hanche-de-demi-moore-detail_16578_w560Mais où est donc passée la hanche de Demi  Moore (47 ans) ? A bien y regarder, nul doute qu’il en manque un morceau, sans parler du reste des incohérences de cette photo (taille du cou, longueur des bras, taille des mains, largeur de la tête…) voilà ce que l’on offre aujourd’hui en pâture aux jeunes femmes et au moins jeunes aussi.

N’y-a-t-il pas comme un problème ? qui peut se vanter de croiser « en vrai » cette femme créature sur la couverture ? Personne, parce que cette femme n’existe pas, elle n’est qu’une illusion ! Voilà de quoi nous sommes nourris, hommes, femmes et jeunes. Comment peut-on s’adonner à ce genre de propagande ? quel est le message que l’on peut vouloir faire passer ? On dit qu’une image vaut mille mots, tant mieux parce que les mots me manquent pour décrire une telle aberration.

Cette norme que certains couturiers (soutenus par quelques magazines de mode,  osant proclamer  qu’une femme de plus de 55 kg pour 1m78 est une « grosse ») inculquent à notre société et qui ne relève que de la simple et pure illusion, est si répugnante qu’il devient aujourd’hui difficile de feuilleter un magazine sans être immédiatement envahi(e)s par la culpabilité et les complexes. Comment pouvoir imaginer se parer de cette robe sublime ou se parfumer avec cette fragrance à l’odeur de liberté, alors que  l’on ne correspond en rien à ce à quoi sont associés ces objets ?

demi.mooreAlors je vous vois venir avec votre interrogation totalement justifiée : mais quelle est le rapport avec la sophrologie ? notre sophrologue préférée pête un plomb du « haut » (si si j’ose le dire) de ses 1 mètre 65 (quand même !) ?? Non rassurez-vous, mes 1 mètre 65 et moi-même allons très bien, et j’en profite pour ajouter que mes hanches également, puisqu’elles sont entières les miennes (!)…

Le rapport c’est que constamment je reçois entre les 4 murs de mon cabinet, des personnes, hommes ou femmes, mal dans leur peau, dans leur corps, pas assez ceci ou pas assez cela, et malheureusement pour certaines d’entre elles, c’est un mal-être écrasant, obsessionnel, et parfois maladif. Alors j’avais envie de partager cela avec vous aujourd’hui : notre corps est notre enveloppe, ne le maltraitons pas, chérissons-le, dorlotons-le, il est unique, il est « nous », il est notre support, il nous permet de faire tellement de choses, marcher par exemple… n’est-ce-pas là une formidable fonction ?? Et pour la petite histoire, sachez que si Barbie et ses copines étaient réelles,  elles ne pourraient pas tenir debout car leurs mensurations ne leur permettraient pas cet état, c’est bon à savoir non ?

Décider c’est gagner

décisionVous voulez changer un aspect de votre vie, lui donner une nouvelle direction ? commencez par le décider ! La décision demande de la mobilisation de ressources (internes), mais quels sont les ingrédients d’une décision ? la décision demande de l’information, de la motivation, de la détermination, et engendre une action.

Pour changer radicalement un comportement établi, vous devez dans un premier temps savoir pourquoi vous voulez le faire. Tous nos agissements ont pour but de modifier l’état dans lequel nous nous sentons. Par exemple, si vous voulez arrêter de fumer, la première étape consiste à savoir pourquoi, pour avoir une meilleure santé, pour vous sentir libre, libéré(e) ? pour ne plus être dépendant ? toutes ces questions vont constituer les motivations. Ensuite vient le comment, il faut donc adopter la bonne stratégie. Tous les fumeurs ont un jour essayé d’arrêter de fumer, et tous n’ont pas réussi, parce qu’il n’avait pas la bonne stratégie, donc inutile de se décourager, il faut reprendre le changement et modifier sa stratégie pour atteindre son objectif.

La répétition est la mère de l’apprentissage, il ne faut donc pas se décourager de ne pas réussir à changer un aspect de notre vie dès la première tentative, et rappelez-vous de ce que a dit Thomas Edison « Je ne me décourage pas, chaque tentative infructueuse qu’on laisse derrière soi constitue un autre pas en avant » en d’autres termes, chaque fois que vous vous trompez de stratégie, en fait vous découvrez un moyen de comment ne pas y arriver, ce qui va vous permettre de ne plus utiliser cette stratégie, et vous incitez à en trouver une autre.

Prenez des décisions en pleine conscience, parce que vous savez qu’elles sont bonnes pour vous et qu’elles visent votre bien-être et amélioreront la qualité de votre vie. Personne n’est à l’abri de l’erreur, mais ne vous découragez pas face à l’échec car il nous apprend bien des choses ! Utilisez tout ce que vous pouvez apprendre et tirer de votre vie, ces informations sont précieuses pour atteindre le succès et la réussite.

Et maintenant je vous invite à prendre quelques minutes afin de réfléchir à l’aspect de votre vie que vous désirez changer (ou à une tentative de changement qui n’a pas été efficace), et  à mettre en place votre nouvelle stratégie… 3…2…1… PARTEZ !

Comme d’habitude, vos commentaires, témoignages et partages sont les bienvenus.

Crédit Photo Cobrasoft